Após desmanchar o time, Gilvan vende perfil do Cruzeiro no Facebook para o Monaco

Só falta vender os carros dos jogadores (FOTO: Marcelo Oliveira)

Só falta vender os carros dos jogadores
(FOTO: Marcelo Oliveira)

O Cruzeiro tá que tá nesse negócio de vender. Depois de 187 jogadores, do Mascote Raposão e até de um torcedor, o clube anunciou a venda do seu perfil do Facebook para o Monaco.

O Monaco é de propriedade do bilionário russo Zangief, que prepara diversas ações de marketing no Brasil e, para isso, tem adquirido alguns veículos de comunicação brasileiros.

“Eu tentei comprar o perfil de todos os clubes grandes do Brasil, mas só o Cruzeiro topou vender. Aliás, venderam rapidinho, nem precisei negociar muito. Agora vamos usar para realizar ações do Monaco no Brasil”, disse Zangief, antes de complementar: “Tentei comprar a do Palmeiras, mas acabei vendendo meu carro para o Alexandre Mattos. O cara é tinhoso”, finalizou.

O Cruzeiro não descarta mudar de nome novamente e se tornar o Monaco Brasil.

 

Mônaco começa a receber a maior feira da televisão esportiva

Começa amanhã e termina na quinta-feira (9), mais uma Sportel, em Mônaco, que uma vez mais irá reunir os principais executivos das TVs esportivas do mundo, inclusive do Brasil.

Em meio ao encontro, teremos um novo e decisivo round na briga pelos direitos da Liga dos Campeões.

 

Flávio Ricco com colaboração de José Carlos Nery

Monaco en panne

Monaco en panne

 

Monaco qui restait sur deux défaites consécutives, n’a toujours pas renoué avec la victoire et s’est contenté d’un nul (1-1) devant Evian-Thonon en match avancé de la 13e journée du championnat de France vendredi.

L’ASM est certes revenu à deux points du Paris SG, Falcao a certes marqué pour la première fois depuis le 27 octobre, mais la soirée n’est en rien une réussite pour le club monégasque.

Le club de la Principauté a très mal débuté la rencontre avec l’ouverture du score d’Evian-Thonon par Wass (20e min) qui, servi par son gardien de but, a pris de vitesse la défense monégasque et trompé Subasic, loin d’être irréprochable sur cette action.

Après seulement sept minutes, Falcao ramenait les deux équipes dos au dos (1-1) au terme d’un superbe contre initié par son compatriote James Rodriguez.

Muet lors des défaites à Reims (1-0 en Coupe de la Ligue) et à Lille (2-0 en championnat), Falcao est revenu grâce à cette 9e réalisation à la hauteur de Cavani en tête du classement des buteurs, mais le Colombien, à l’image de Monaco, a perdu de sa superbe.

Les hommes de Ranieri, sans réussite avec un tir repoussé par la transversale (87e), pouvaient même s’estimer heureux d’empocher un point, Sougou seul devant Subasic manquant l’immanquable à la 67e min.

En cas de victoire du Paris SG face à Nice samedi, l’ASM accusera cinq longueurs de retard sur son grand rival et pourrait même voir Lille qui se déplace à Guingamp prendre le large à la 2e place.

De son côté, Evian-Thonon a bondi à la 12e place avec ses 16 points, à huit longueurs du premier relégable alors que des rumeurs annoncent le départ de son principal sponsor.

 

FIFA.com

Monaco, OL et OM démarrent fort, PSG à la traîne

Monaco, OL et OM démarrent fort, PSG à la traîne

 

Monaco, Lyon et Marseille ont posé leur empreinte sur le Championnat de France grâce à des succès probants dès la 1re journée alors que le champion parisien, tenu en échec à Montpellier (1-1), a eu du retard à l’allumage.

La première manche du duel à distance entre le Paris-SG et Monaco, les deux super-puissances financières de la L1, a nettement tourné à l’avantage des Monégasques. Alors que les Parisiens sont apparus sans jus et encore loin de leur forme physique optimale à Montpellier, vendredi, Monaco a fait une grosse impression à Bordeaux (2-0), samedi, et a confirmé qu’il serait un rival très sérieux pour le tenant du titre.

Au contraire des vedettes parisiennes, encore en rodage, les stars de la Principauté, à commencer par le “Tigre” Falcao, ont fait voler en éclats la défense girondine. Le Colombien a ouvert son compteur français d’entrée et prend déjà une petite longueur d’avance au classement des buteurs sur Zlatan Ibrahimovic, “seulement” passeur vendredi, et Edinson Cavani, qui s’est contenté d’un gros quart d’heure de jeu à La Mosson.

Mais il ne faudra pas sous-estimer Lyon, qui n’a pas autant d’argent que Paris et Monaco mais semble bien décidé à ne pas jouer les faire-valoir. Malgré le départ forcé de ses gros salaires, le président Jean-Michel Aulas peut toujours compter sur son centre de formation dont deux anciens membres émérites, Alexandre Lacazette (doublé) et Clément Grenier (passeur et buteur), ont martyrisé les malheureux Niçois, écrasés 4-0.

Autre motif de satisfaction, Yoann Gourcuff est sorti de sa torpeur avec un magnifique coup franc et deux “caviars”. Après 3 années de souffrance à Lyon, l’ancien Bordelais pourrait être la bonne surprise de l’équipe de Rémi Garde, à moins que sa résurrection ne persuade un éventuel acquéreur, au grand soulagement d’Aulas.

Festival de l’OM
Marseille a également réussi un festival à Guingamp avec notamment un doublé de sa recrue Dimitri Payet (3-1) et affiche déjà une belle forme.

Au rayon des premières, René Girard (Lille) et Philippe Montanier (Rennes) s’en sont bien sortis à domicile face à Lorient (1-0) et Reims (2-1). Le baptême du feu a en revanche mal tourné pour Fabrizio Ravanelli. “Penna Bianca” a eu beau se démener sur son banc de touche, Ajaccio n’a rien pu faire contre Saint-Etienne et Brandao (1-0), pourtant orphelins de Pierre-Emerick Aubameyang parti à Dortmund.

La fête a été belle aussi à La Beaujoire pour le retour de Nantes parmi l’élite après 4 ans de purgatoire en L2. Les Nantes ont facilement disposé de Bastia (2-0), gâchant les retrouvailles de Mickaël Landreau avec son club formateur.

 

 

FIFA.com