Afrique centrale : une centaine d’évêques à Yaoundé

Flag of Cameroon.svg

Responsive image

 Ils plancheront sur l’œcuménisme et le dialogue interreligieux, en présence du légat du Saint-Siège.

Yaoundé accueille dépuis hier samedi une centaine d’évêques, membres de l’Association des conférences épiscopales de la région de l’Afrique centrale (ACERAC). C’est dans le cadre de leur 11e assemblée plénière. Dès lundi prochain, jour de l’ouverture officielle des travaux au 16 juillet, ils plancheront sur le thème : « L’œcuménisme et le dialogue interreligieux en Afrique centrale ».
C’est le conseil permanent de l’ACERAC réuni en février 2016 à N’Djamena au Tchad, qui a retenu ce thème, conscient du fait que les prélats de la sous-région ne pouvaient rester indifférents face aux agressions de la secte terroriste Boko Haram au Cameroun et au Tchad. Agressions qui se soldent généralement par la mort d’hommes et de femmes de tous âges, des enlèvements, des déplacements de populations, la destruction du tissu économique et social, des dégâts matériels importants.
Hommes et femmes sans foi ni loi, les membres de la nébuleuse Boko Haram prétendent agir au nom de l’islam, alors qu’il n’en est rien. Car, ils n’épargnent ni les musulmans, ni leurs lieux de culte. Par ailleurs, leurs crimes odieux sont systématiquement condamnés par les responsables et fidèles musulmans, partisans de la paix et de l’amour au nom de Dieu.
Au cours de leurs assises, les prélats d’Afrique ne vont pas restreindre leur réflexion à la seule nébuleuse Boko Haram. Ils vont également examiner, selon des sources concordantes, les relations qu’ils entretiennent avec les autres églises chrétiennes, qui ne sont pas en pleine communion avec l’église catholique, sans oublier la relation à entretenir avec les autres religions, comme celles dites traditionnelles.
Toujours selon nos sources, les membres de l’ACERAC, devraient mettre sur pied au terme d’une réflexion profonde non seulement une pastorale de la rencontre avec l’islam, mais aussi, une pastorale visant à former des communautés des fidèles du Christ, vivant de l’Evangile. Des communautés qui ont rencontré le Dieu de Jésus Christ, qui « n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix ».
Il convient de préciser que, l’ACERAC, dont le président en exercice depuis le 13 juillet 2014 est Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala et président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun, est une institution ecclésiale qui réunit six Conférences épiscopales, à savoir : Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée équatoriale, RCA, Tchad et Cameroun.

 

Cameroon-Tribune

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s