Le président ivoirien Alassane Ouattara a accueilli “avec fierté” l’élection de son pays vendredi comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, estimant qu’il s’agit d’une “nouvelle étape dans notre politique de repositionnement diplomatique”. “C’est avec fierté et satisfaction que j’accueille la brillante élection de notre pays en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, vingt-six ans après son dernier mandat au sein de cette importante Organisation mondiale”, dit M. Ouattara dans un communiqué diffusé vendredi par la présidence ivoirienne. “L’entrée de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité des Nations Unies marque une nouvelle étape dans notre politique de repositionnement diplomatique. Elle reflète également la confiance de la communauté internationale”, assure-t-il. La Côte d’Ivoire a vécu entre 2002 et 2011 une décennie de crise politico-militaire qui a conduit à son absence sur la scène internationale et une longue présence de Casques bleus sur son sol. Le président Ouattara tente depuis son accession au pouvoir, après sa première élection en 2010 et sa réélection en 2015, de replacer son pays sur la carte diplomatique, fort d’une croissance et d’un rayonnement économiques retrouvés. “La Côte d’Ivoire remplira sa mission, dans le respect de nos valeurs de paix, de dialogue et de tolérance (…) mon pays partagera avec la communauté internationale, les leçons et l’expérience tirées de sa longue collaboration avec l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI)”, conclut-il. La Côte d’Ivoire occupera l’un des deux sièges réservés à l’Afrique au sein de l’organe exécutif des Nations unies. L’autre est revenu à la Guinée équatoriale, élue pour la première fois et qui est dirigée depuis près de 40 ans par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. L’élection de la Guinée équatoriale a notamment suscité des inquiétudes de l’association de défense des droits de l’homme Human Rights Watch. Les autres pays élus sont le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne. Le Conseil de sécurité comprend 10 membres non permanents qui sont élus pour deux ans et cinq membres permanents: le Royaume-uni, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis. Les pays élus entameront leur mandat le 1er janvier. A cette élection, la Guinée équatoriale et la Côte d’Ivoire ont remporté 185 voix, les Pays-Bas 184, le Koweït 188, la Pologne 190 et le Pérou 186. Les six nouveaux membres du Conseil remplacent l’Italie, le Japon, l’Egypte, le Sénégal, l’Ukraine et l’Uruguay.

Flag of Côte d'Ivoire.svg

Théodore

© Autre presse par DR
Théodore Gnagna Zadi, porte-parole de la plate-forme nationale des organisations professionnelles du secteur public et l`intersyndicale des fonctionnaires de Côte d`Ivoire

En Côte d’Ivoire, cela fait des mois et des mois que syndicats de fonctionnaires et gouvernement négocient et la situation serait en passe de se débloquer. L’Etat, qui a déjà concédé certains points des revendications des fonctionnaires ivoiriens sur leur avancement ou le droit de grève, accepte aussi finalement d’admettre que l’administration doit encore 249 milliards de francs CFA à ses employés.

Après les mutins, après les démobilisés, c’était le prochain gros chantier qui attendait le gouvernement Gon Coulibaly. Depuis 2013, les fonctionnaires de l’administration de l’enseignement ou encore des hôpitaux réclamaient le paiement d’arriérés de salaires.

Près de 250 milliards de francs CFA (300 millions d’euros) sont bien dus par l’Etat aux fonctionnaires. C’est ce qu’a finalement reconnu le Premier ministre qui préside les négociations avec les différentes plateformes syndicales de fonctionnaires… suite de l’article sur RFI

 

abijan.net

Deixe um comentário

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair /  Alterar )

Foto do Google

Você está comentando utilizando sua conta Google. Sair /  Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair /  Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair /  Alterar )

Conectando a %s

Este site utiliza o Akismet para reduzir spam. Saiba como seus dados em comentários são processados.